16 mars 2021

Concours | Les Ateliers Jean Nouvel sont lauréats du Concours international de conception architecturale de l’Opéra de Shenzhen avec leur projet « Les lumières de la mer ».

Les lumières de la mer

Shenzhen a toujours été en harmonie avec la mer de Chine du Sud. Elle était village de pêcheurs. Son littoral a toujours été une promenade aussi populaire que poétique. La promenade va s’enrichir. L’arrivée de l’Opéra va créer une longue séquence sur un littoral déjà diversifié sur plus d’un kilomètre…
Ce quartier, presque carré, celui de l’Opéra, appartiendra sur trois façades à la mer et à la musique. Il sera protégé par une grande halle de verre pour accréditer le fait que l’Opéra lui-même, sa salle, appartiennent à la mer de Chine. La salle de l’Opéra se repérera par le grand foyer qui la dessert. Il s’ouvre totalement au nord sur le quartier de la musique. C’est une grande loggia ouverte sur des terrasses animées, terrasses sur mer évocatrices de la mer parce que sous les lumières de la mer de verre qui les abrite. La mer est autour de vous et symboliquement sur vous. On comprend alors mieux pourquoi le foyer principal est enrichi par une matière noble, précieuse et lumineuse qui signe la rencontre de la mer, de la musique et de la lumière. La nacre est un élément de lumière brillant et luisant qui semble mouillé quand il est sec. Cette nacre sera présente dans la salle de l’Opéra de manière rythmique et ponctuelle, elle révèle la courbe des balcons, les géométries acoustiques des parois, l’usage des reflets blancs et luisants d’une matière nacrée est une poétisation concrète de la rencontre de la mer avec la salle d’Opéra et les salles de concert. Elle sera l’affirmation de la diversification des salles et des foyers par le rythme des marquages des décors.
Ainsi, à Shenzhen, à l’extérieur comme à l’intérieur, la double image de la nacre et de la vague ouvre sur les lumières de la mer.

Fermer