Pudong Art Museum

  • Shanghai, Chine
Retour aux archives des projets

  • Slide 0
  • Slide 1
  • Slide 2
  • Slide 3
  • Slide 4
  • Slide 5

Pour Shanghai,

Pour le Bund, 

Pour Pudong

 

À partir d’un territoire, d’une matière et d’écrans,

L’invention d’un « Grand Verre »

 

  • Le Pudong Art Museum est territoire.
  • Le territoire est le Pudong Art Museum.
  • Le territoire est une matière sur quatre hectares de pierres claires et chaudes dont l’assemblage évoque le motif irrégulier en « craquelure de glace ».
  • Le territoire est bordé à l’ouest par l’eau, le fleuve Huangpu.
  • En fait, le territoire tombe dans l’eau à la verticale, la pierre devient plus blanche.
  • Le territoire dans sa verticalité blanche sur l’eau invente une loggia-restaurant au plus près des bateaux pour admirer encore le Bund.
  • Le territoire est bordé, entouré par de grands arbres qui composent un paysage ondulant, un gros ourlet, un gros bourrelet.
  • Le territoire est séparé des tours voisines par ce bourrelet d’arbres.
  • Ce bourrelet d’arbres crée un cadre épais et sombre qui révèle l’étendue claire du territoire-musée.
  • Ce paysage ondulant, gros ourlet est un immense jardin linéaire en V d’environ 700 mètres de long où l’on découvre de grands arbres (déplacés pour certains de l’emprise du nouveau musée), grands arbres de différentes espèces.
  • Sous le paysage des statues, au bout du paysage, des lumières de jour et de nuit.
  • C’est parce que le territoire est musée que sous le paysage arboré sont placées des statues ou des œuvres contemporaines.
  • C’est parce que le territoire est musée que des œuvres sont aussi sur la trame de pierre (« craquelure de glace »), sur le parvis, sur la terrasse et sur la promenade au bord de l’eau.
  • C’est parce que le territoire est musée que le parvis et les terrasses développent des socles de même texture et des bacs à arbre.
  • La matière du territoire est flammée au sol (léger relief anti-déparant) et hétérogène sur les murs (lisse ou flammée ou exceptionnellement bouchardée).
  • Les pierres sont pour l’essentiel des grands modules rainurés par sciage partiel de différentes épaisseurs de traits.
  • Les pointes aigues des triangles sont doublées de métal.
  • La matière « craquelure de glace » s’arrête aux portes du musée.
  • Les fenêtres des salles d’exposition sont si nécessaire obturables par des panneaux fixes.
  • Les fenêtres ouvertes sont tamisées par un voile fin tendu pour arrêter l’ombre.
  • Les salles du dernier étage et l’espace d’exposition atrium sont éclairés zénithalement et naturellement par micro sheds.
  • Les écrans marquent le territoire.
  • Les deux écrans-signaux verticaux, au-dessus du musée et en haut de la tour de ventilation, bornent le site, accentuent, désignent la parenthèse.
  • Ces deux écrans sont reliés le soir par des lignes laser créant des intersections linéaires au-dessus du musée.
  • L’écran façade ouest sur le Bund crée l’événement.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est mutant.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est une double façade de verre texturée en filigrane par la « craquelure de glace ».
  • L’écran façade ouest sur le Bund est miroirs.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est imprédictible.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est images.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est reflets.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est une longue big box.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est la galerie des grands miroirs sur deux étages superposés.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est programmé.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est lieux d’installations ou lieux de performances, le jour.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est programmé lieu de vidéo, le soir, la nuit.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est une machine à regarder le Bund, double panorama.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est, selon les éclairages, reflet du double panorama.
  • L’écran façade ouest sur le Bund est, selon les éclairages, reflet d’œuvres d’art en surimpression ponctuelle sur la vue du Bund.
  • L’écran façade ouest vu du Bund montre l’animation et les visiteurs.
  • L’écran façade ouest vu du Bund peut démultiplier l’animation et les visiteurs.
  • L’écran façade ouest vu du Bund est un incroyable outil pour les artistes de l’image et de l’installation, principalement pour les artistes chinois aimant les grandes dimensions.
  • L’écran façade ouest vu du Bund impose sa présence par ses blancheurs : La blancheur du voile entre les deux façades, voile fin et tramé texture légèrement le paysage pour mieux se l’approprier ; Blancheur totale ou partielle qui dégage la vue intacte sur les deux ou trois premiers mètres ; Blancheur de lumières, de leds derrière les miroirs ; Blancheur des installations ou des œuvres ; Blancheur du fond pour mieux révéler les images ou les visiteurs.
  • L’écran façade ouest côté Bund depuis la promenade est une vision actuelle du Grand Verre.
  • L’écran façade ouest côté Bund depuis la promenade est un joker pour fasciner le monde par de nouvelles images interférentes avec Shanghai et le Bund.
  • L’écran façade ouest côté Bund est un témoignage de l’art du XXI siècle.

 

 

Jean NOUVEL